Les poissons souffrent aussi

Publié le 29 Octobre 2022

"Les résultats de l'évaluation des lois sur le bien-être animal montrent, une fois de plus, que l'UE a beaucoup de travail à faire avant que ses normes en matière de bien-être animal ne soient à la hauteur des dernières avancées scientifiques et des attentes des citoyens", a déclaré Olga Kikou, responsable de CIWF EU.

"Nous sommes ravis de constater que le passage à l'élevage sans cage figure à nouveau parmi les priorités de l'agenda politique, ainsi que la reconnaissance du fait que l'UE doit protéger les poissons et renforcer les règles actuelles sur le transport des animaux", a ajouté Olga.

"Nous nous réjouissons particulièrement du fait que la Commission européenne reconnaisse que nous ne pouvons pas avoir de systèmes alimentaires durables sans changer ce que nous mangeons."

"Nous espérons vraiment que les conclusions de cet examen se traduiront par des propositions ambitieuses visant à remanier les règles obsolètes de l'UE en matière de bien-être animal, malgré les tentatives incessantes des lobbyistes du Big Agri-business de maintenir le statu quo, aussi longtemps que possible", a prévenu Olga. "Il est impératif que les législateurs européens ne cèdent pas à cette pression".

Clic droit, ouvrir dans un nouvel onglet ou une nouvelle fenêtre pour garder cette page :

Non seulement les poissons sont les seuls animaux vertébrés vivants à être vendus par DECATHLON, mais ils le sont pour être torturés ! Cela abîme l’image de DECATHLON en associant l’enseigne à la souffrance animale.

L’état des connaissances scientifiques démontre que les poissons ressentent la souffrance, ont des émotions et des personnalités. Il est temps que DECATHLON arrête de faire mine de l’ignorer.

Nous demandons donc la cessation de ces ventes.

Clic droit, ouvrir dans un nouvel onglet ou une nouvelle fenêtre pour garder cette page :

Rédigé par cleo

Publié dans #Sans catégorie

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article