Aquarium boule, collier antiaboiement : stop!

Publié le 27 Janvier 2022

A l’image de l’enseigne MaxiZoo, autre acteur majeur du marché de l’animalerie, AgroBiothers a également pris la décision d’arrêter de vendre des colliers anti-aboiements, jugés «maltraitants» et «pas assez sécurisés» pour les particuliers, selon Matthieu Lambeaux.

«Une fois de plus la France est à la traîne ! Depuis 2018, on a essayé de passer en vain un projet de loi pour interdire les colliers anti-aboiements alors que des pays comme le Danemark, la Norvège, le pays de Galles, la Slovénie, l’Ecosse, l'Angleterre, l'Autriche, l'Allemagne... tous l'ont interdit depuis des années (…) Et ce qui est choquant, c'est qu'aujourd'hui il y a des vétérinaires, des professionnels, qui le conseillent. C'est de la maltraitance avérée», a analysé Reha Hutin, la présidente de la Fondation 30 millions d’amis.

L’entreprise française a opté pour la fin de la vente de certains objets pouvant conduire à la maltraitance animale, comme les aquariums inférieurs à 15 litres et les martinets.

COMMENT PEUT-ON ENCORE VENDRE DES MARTINETS?????????? CE SONT QUAND MEME DES ENGINS DE TORTURE!!!! Bande de salopards!!!!!!

Et y'en a marre d'enfermer les poissons! Allez vivre dans vos chiottes toute votre vie et vous verrez si c'est bien!

Clic droit, ouvrir dans un nouvel onglet ou une nouvelle fenêtre pour garder cette page :

Rédigé par cleo

Publié dans #Bonnes nouvelles

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article