Les fermes à sang ça continue

Publié le 1 Décembre 2021

Les enquêtes montrent les terribles conditions dans lesquelles les juments y sont exploitées pour la production d’hormone eCG.

L’hormone eCG (dite également, « PMSG ») est une hormone de fertilité que les juments produisent naturellement lors de leur gestation. Dans ces enquêtes en Islande, les juments sont allaitantes ; dans les enquêtes de 2018 sur les fermes à sang en Amérique latine, elles étaient au contraire avortées.

En France, comme au sein de l’Union européenne, les élevages standards recourent à cette hormone pour programmer et synchroniser la période d’ovulation des femelles. L’eCG est notamment utilisée pour les truies, brebis, vaches, chèvres, etc. 

Ce produit augmente ainsi non seulement la cadence de la production de lait mais aussi le nombre de naissances par femelle.

En l’espace de quelques jours en 2019, puis en septembre 2021, AWF|TSB a découvert 40 fermes à sang en Islande. Le nombre de fermes à sang sur l’île est toutefois supérieur à 100. Elles sont pour l’essentiel concentrées dans le Sud-Ouest et le Nord-Ouest de l’Islande et concernent 5 000 juments.

Allaitantes en plus d’être gestantes, les juments et leurs poulains sont emmenés en dehors des pâtures par le personnel de ces fermes. Les juments sont ensuite séparées de leurs petits. À grand renfort de coups de bâton ou de fouet dans les pattes ou sur la tête, elles sont alors placées dans des boxes de contention pour être saignées.

QU'ON LES PENDE PAR LES CO......ES JUSQU'A CE QUE MORT S'EN SUIVE TOUTES CES ORDURES!!!!!!!!!

Clic droit, ouvrir dans un nouvel onglet ou une nouvelle fenêtre pour garder cette page :

Rédigé par cleo

Publié dans #Alertes

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article