Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Angora, urgence

Hebergeur d'image

La terrible enquête bouleversante de PETA Asie dans les élevages chinois producteurs de laine angora avait mis à jour les horreurs pratiquées dans ces élevages avec une vidéo bouleversante montrant des lapins vivant dans une terreur extrême, enfermés dans des cages sales et minuscules, et attrapés par les employés qui arrachaient la laine directement de leur peau. On pouvait les entendre hurler de douleur. Ces révélations stupéfiantes ont convaincu plus de 100 grandes marques à travers le monde de renoncer à l'angora.

Bien que des dizaines d'entreprises, telles que Benetton, Lacoste, Camaïeu et H&M aient retiré l'angora de leurs magasins, certaines enseignes soutiennent avec insistance qu'elles font confiance à leurs fournisseurs et que des audits indépendants sont parvenus à la conclusion que l'angora – et même la fourrure – pouvaient être qualifiés « d'éthiques ». Comme l'a révélé une enquête récente de PETA États-Unis, les lapins souffrent de manière tout aussi horrible lorsqu'ils sont condamnés à vivre dans ces élevages soi-disant « éthiques ».

un groupe, parmi lequel se trouvaient les responsables d'une entreprise internationale de prêt-à-porter qui faisait confiance à ses auditeurs, a rejoint des représentants de PETA Asie et de PETA États-Unis au cours de visites impromptues dans cinq élevages situés dans différentes régions en Chine. Dans chacun de ces élevages, sans exception, l'équipe de ces affiliées de PETA a découvert des lapins en grande souffrance et condamnés à vivre dans les mêmes conditions infernales que celles qui avaient été rapportées par la première enquête de PETA Asie. Par exemple :

  • Les lapins étaient arrachés de leur cage, saisis par leurs sensibles oreilles et maintenus au sol sous les pieds des employés tandis qu'ils étaient tondus de manière violente.
  • Les animaux étaient privés de soins vétérinaires pour les infections graves et chroniques, les plaies, la malnutrition et les pathologies sévères. Certains étaient si faibles qu'ils gisaient dans leurs propres excréments et ne répondaient pas au toucher.
  • Les lapins se faisaient épiler à vif par des employés qui leur arrachaient la fourrure de la peau par poignées entières, les laissant en état de choc dans leurs cages répugnantes.

Nous assistons aux mêmes aberrations produites avec des moutons, des oies et des ratons laveurs exploités pour des vêtements. Il est temps que les enseignes cessent de se cacher derrière l'affirmation qu'il s'agit de produits « éthiques » et qu'elles arrêtent de vendre des peaux animales, de la laine, des plumes et de la fourrure, mais PETA avons besoin de votre aide pour s'assurer que leur message soit entendu comme il se doit.

Pétition ci-dessous à signer et à faire tourner, merci

Elle se présente sous forme de lettre à la marque The Kooples – qui vend encore à la fois de l'angora et de la vraie fourrure, tout autant contraire à l'éthique

Allez directement en bas si vous ne voulez pas voir les photos

Pour rappel (attention c'est choquant, moi je ne regarde pas, je ne fais que transmettre) :