Publié le 1 Décembre 2022

Les crevures peuvent continuer de s'en donner à coeur joie dans leur sport favori : tuer l'innocence, tuer la beauté sans défense. Ils ne s'entretuent pas assez ces ordures.

Peut-être le jour où l'on aura viré la merde qui nous sert de président et sa clique il y aura une petite chance pour les animaux.

Circulez, y’a rien à voir (ou presque) : la chasse en enclos est toujours autorisée en France, la cruauté infligée aux animaux prisonniers des grillages aussi, simplement on devrait désormais savoir un peu plus ce qu’il se passe à l’intérieur de ces lieux sordides… à condition que les Fédérations de chasse jouent le jeu de la transparence. C’est à elles, en effet, que revient le rôle de valider ou non les plans de gestion auxquels sont désormais soumis les détenteurs d’enclos. Rappelons que les pouvoirs des chasseurs ont été allègrement augmentés en 2019 pendant le premier quinquennat du président Macron, au moment de la fusion entre l’ONCFS et AFB qui a donné lieu à la création de l’OFB (Office Français de la Biodiversité)…  

Clic droit, ouvrir dans un nouvel onglet ou une nouvelle fenêtre pour garder cette page :

À l’intérieur des grillages, tout est organisé pour la chasse. Le parc accueille des groupes pour des chasses à la journée. Un réseau de routes et de pistes est tracé pour accéder aux différentes parcelles et aux nombreux miradors. La chasse se déroule essentiellement à bord des véhicules.

Tout ça me rend malade. Mes tripes se tordent, je ne parle même pas de mon coeur qui saigne. Tous ces pauvres amours qui naissent pour le plaisir sadique de quelques pourritures d'humains. Sans pratiquement aucune chance de s'en sortir. Ma haine pour ces gens là est sans limites.

Enquête : Stop à la chasse en enclos

Clic droit, ouvrir dans un nouvel onglet ou une nouvelle fenêtre pour garder cette page :

Voir les commentaires

Rédigé par cleo

Publié dans #Alertes

Repost0

Publié le 30 Novembre 2022

Une nouvelle fois la justice donne raison à l’ASPAS, en annulant un arrêté qui autorisait le déterrage de blaireaux à partir du 15 mai. Avec l’avalanche de victoires obtenues depuis le début de l’année 2022 ainsi que le succès de notre pétition devant le Sénat, on peut espérer de réelles avancées législatives pour nos « petits pandas » dans les mois à venir. 

Le juge a notamment retenu l’absence de données mises à disposition du public par la préfecture

Clic droit, ouvrir dans un nouvel onglet ou une nouvelle fenêtre pour garder cette page :

Voir les commentaires

Rédigé par cleo

Publié dans #Bonnes nouvelles

Repost0

Publié le 25 Novembre 2022

Ce n’est un secret pour personne : nul ne peut ignorer la violence à laquelle 40 millions de canards et d’oies sont soumis chaque année pour la production de foie gras. Sexage des poussins, gavage, conditions d’élevage et d’abattage constituent des pratiques barbares auxquelles il faut mettre un terme au plus vite, tout en encourageant les agriculteurs à développer des méthodes de production plus éthiques.

- En premier lieu, les femelles sont broyées ou gazées vivantes car leur foie est jugé trop veineux et donc non présentable à la vente. Les poussins mâles, eux, voient leurs griffes et leur bec mutilés, opération jugée nécessaire afin d’éviter les blessures qui seraient entraînées par leur agressivité.

- La méthode de gavage prive les canards et les oies d’un aspect essentiel à leur survie : l’ingestion de la nourriture en quantité adaptée. Cette méthode consiste à administrer une mixture d’eau, de maïs et d’additif à l’animal, de 450 g à 1 kg pour un seul gavage. L’objectif : faire grossir le foie de l’animal le plus vite possible. Chaque animal est gavé environ deux à trois fois par jour. Un foie hypertrophié peut atteindre un volume 10 fois supérieur à la normale, ce qui entraîne des problèmes pulmonaires, locomoteurs et digestifs. Souffrances physiques et psychiques sont le lot quotidien de ces animaux.  

L’Allemagne, l'Irlande, l’Autriche, l’Italie, les Pays-Bas et bien d’autres pays de l’Union Européenne ont inscrit l’interdiction du gavage dans leur législation, tandis que la France, elle, reste l’un des seuls pays reculés à ce sujet.

Auteur : AVA - Agir pour la Vie Animale

Clic droit, ouvrir dans un nouvel onglet ou une nouvelle fenêtre pour garder cette page :

Clic droit, ouvrir dans un nouvel onglet ou une nouvelle fenêtre pour garder cette page et signer la pétition :

Voir les commentaires

Rédigé par cleo

Publié dans #Sans catégorie

Repost0

Publié le 15 Novembre 2022

Je souhaite de tout mon coeur que ce projet n'aboutisse jamais, qu'il se passe quelque chose de grave, n'importe quoi pour les empêcher. Imaginez que là encore on veut tuer tous ces animaux qui vivent dans cette forêt! Ils vont mourir de faim principalement, leur habitat détruit. Bande d'ordures! Je ne le dirai jamais assez.

L’ile du Grand Nicobar est située dans l’archipel des Andamans, tout à l’est de l’Inde, proche de l’ile indonésienne de Sumatra. Cela en fait un poste avancé de choix pour la marine indienne, inquiète des incursions chinoises dans la région.

L’armée vient donc d’obtenir l’autorisation du ministère de l’Environnement pour y construire un port et aéroport, et une zone de résidence. Mais cela se fait au prix d’une déforestation massive d’une des forêts primaires les plus riches du monde : 850 000 arbres devraient être coupés, sur une surface de 130 km², c'est-à-dire une surface plus étendue que la ville de Paris. Cette incursion humaine pourrait fragiliser les coraux ainsi que de nombreuses espèces animales, comme les tortues.

J'en suis malade. J'en peux plus de ces pourritures d'humains!

Clic droit, ouvrir dans un nouvel onglet ou une nouvelle fenêtre pour garder cette page :

Voir les commentaires

Rédigé par cleo

Publié dans #Alertes

Repost0

Publié le 12 Novembre 2022

C'est Londres qui avait lancé ces projets de monuments commémoratifs pour les animaux tués pendant les guerres mondiales. Son mémorial, inauguré en 2004, porte la mention "ils n'avaient pas le choix". Le but de ces statues ? Rappeler l'importance qu'avaient ces compagnons, aussi bien pour combattre que pour l'agriculture ou la communication. 

C'est le Square Boucicaut, dans le 7ème arrondissement, qui devrait accueillir d'ici 2023, un monument commémoratif, pour la mémoire des animaux en temps de guerre. 

Devant la mairie du 11ème à Paris

En France, on estime que 1,8 million de chevaux ont été utilisés, tandis que l'association L214 rapporte que 60 000 pigeons ont été utilisés pour transporter des messages. Des chiffres qui soulignent l'importance qu'avaient les animaux pendant la Grande Guerre qui voudrait justifier ce monument. 

11 millions d'animaux - pigeons, chevaux, ânes, chiens… - ont été utilisés lors de la Première Guerre mondiale. 

Clic droit, ouvrir dans un nouvel onglet ou une nouvelle fenêtre pour garder cette page :

Voir les commentaires

Rédigé par cleo

Publié dans #Bonnes nouvelles

Repost0